Comment me joindre

Mail: contact@lefrantalien.fr

Je veux vivre

« Y en a marre, plus que marre » des donneurs de leçons,

Qui ne savent qu’après coup, annoncer leur façon,

« Y avait qu’à, fallait que » et qui sont incapables

De faire quoi que ce soit ; ils sont tous pitoyables.

 

« Y en a marre, plus que marre » du râleur endurci,

Qui ne broie que du noir, pour qui tout s’obscurcit,

Qui vous sape votre entrain, en deux temps trois mouvements,

Parce qu’il est défaitiste ; c’est d’un nul déprimant.

 

« Y en a marre, plus que marre » des prêcheurs de morale,

Qui se choquent, pour un rien, des pratiques générales,

Et qui baignent dans les vices les plus bas, les plus sales :

L’imposture est énorme, la duperie colossale.

 

« Y en a marre, plus que marre » des critiques partisanes

Sans fondement, sans jugement, débitées par des ânes,

Qui vomissent leur venin parce qu’ils sont dans un camp ;

L’air idiot, ils ne sont pas du tout convaincants.

 

« Y en a marre, plus que marre » des clichés contrefaits,

Et des gens qui se donnent un style plus que surfait :

Être à gauche pour le cœur, à droite pour la raison,

Qu’ils aillent tous, bien aux pas, à leur propre pendaison.

 

« Y en a marre, plus que marre » de l’intox des journaux

Qui matraquent, sans arrêt, à des rythmes infernaux,

Qui déversent un bourbier, d’un arôme putrescent,

Et qui noient nos pensées dans un flux incessant.

 

Laissez-moi dans mon coin je veux vivre, à l’écart,

Retiré, sur une île, loin de tous ces tocards,

Respirer un air sain, mais surtout être libre ;

Méditer à mon gré, ressentir toutes mes fibres.